En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
> Collection > Parcours découverte > Les Arts > La musique au Moyen Âge

La musique au Moyen Âge

11.02ConcertCluny14

L'invention de la musique? On la doit au mathématicien Pythagore qui, pesant les masses d'un forgeron, aurait constaté que chacune avait une tonalité différente. Cet épisode est relaté dans la tapisserie de Tubalcaïn, conservée au musée.

Dans la droite ligne de cette tradition, la musique est au Moyen Âge avant tout liée à la philosophie et aux mathématiques : elle témoigne de l'ordre du monde. C'est pourquoi l'Église y attache une importance particulière. À l'image des chants grégoriens, la musique est d'abord monodique, c'est-à-dire à une seule voix. Puis au XIIe siècle, à Paris, des compositeurs tels Pérotin et Léonin, rassemblés au sein de l' "école de Notre-Dame", développent la polyphonie, qui ouvre aux musiciens la voie à une plus grande expressivité et flexibilité rythmique. Elle donnera naissance à l'Ars Antiqua puis à l'Ars Nova.

Même profane, la musique reste profondément marquée par le fait religieux. Sous la forme de poèmes chantés, elle accompagne les processions et les pénitences. Les drames liturgiques relatent des scènes de la Bible et de la vie des saints, tandis qu'au XIIe siècle, les Goliards, ancêtres des troubadours, composent des chants exaltant la piété religieuse tout autant que l'intempérance.

 
Programmation
  • Aucun événement à venir
Les dossiers thématiques
  • Aucun circuit associé