En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
acce-o /
FrançaisEnglishEspañol
> Collection > Les œuvres > Dague à rognons

Dague à rognons

La dague à rognons ou "à couillettes ", en raison de la morphologie de sa garde, apparaît au 14e siècle et s'emploie jusqu'au début du 16e siècle. A l'origine arme des élites, elle infuse rapidement les plus basses couches de la société et se trouve portée tant par la piétaille que par des civils. Le musée de Cluny possédait une dague à rouelle (nom donné en raison des deux disques métalliques formant garde et pommeau) mais n'avait pas cette arme caractéristique de la période médiévale, représentée dans l'iconographie et signe manifeste de transgression ou du moins d'exubérance virile.

Contrairement à l'usage qui en est fait au 16e siècle dans l'escrime combinée à l'épée, la dague est au Moyen Âge une arme autonome, de main droite, disposant d’un escrime spécifique mais apte à toutes formes de combats, notamment celui opposant un adversaire en armure dont elle peut percer la maille des articulations ou s'insinuer dans les interstices. A l’inverse de l’épée, elle s’empoigne lame vers le bas et se trouve donc portée au fourreau du côté de la main d’usage (usuellement donc à droite).

Fin du 15e siècle.
Don des Amis du musée.

N° Inventaire : Cl. 23916
Largeur : 44 cm
Diamètre : 4.1 cm
Complément d'information sur le lieu : Allemagne ou Flandres
Siècle : 15e siècle
Technique : fer forgé
Oeuvre non visible
Les dossiers thématiques
  • Aucun circuit associé
Programmation
  • Aucun événement à venir
A voir aussi
  • Aucune oeuvre proche