> Collection > Les œuvres > Ariane, ménade, satyre et amours

Ariane, ménade, satyre et amours

Probable élément décoratif d’un meuble, cette statuette en ivoire d’éléphant réalisée à Constantinople au début du VIe siècle aurait été trouvée dans une sépulture de la vallée du Rhin, avec les deux têtes de lion en cristal de roche.

Sculptée en haut-relief, elle représente Ariane, figure mythologique associée à Bacchus, vêtue d'une tunique au drapé souple et fluide, dénudant un sein. Les yeux étaient autrefois incrustés de perles de verre.

La compagne de Bacchus que couronnent deux « amours » est flanquée de deux figures qui l’accompagnent fréquemment dans les représentations des cortèges dionysiaques : un satyre et une ménade jouant des cymbales.

Ancien fonds Du Sommerard

N° Inventaire : Cl. 455
Hauteur : 40 cm
Largeur : 14 cm
Profondeur : 7,5 cm
Techniques : haut-relief; incrustation
Œuvre incontournable
L'oeuvre sur une carte