En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
acce-o /
FrançaisEnglishEspañol
> Ressources > Glossaire

Glossaire

s

Surcot

Vêtement de dessus, porté hors de leur demeure par les gens du Moyen Âge. Il est dépourvu de manches et se porte ceinturé. Ce terme s’utilise à partir du 13e siècle. 

t

Tabard

Manteau court et ample, à manches mi-longues, évasées, à fentes latérales, porté sur l'armure ou la cotte de mailles. Il est normalement orné des armoiries ou des emblèmes de la personne qui en est vêtue. Par extension, tunique décorée d'armoiries ou d'emblèmes, portée par les hérauts d'armes.

Tailloir

Couronnement mouluré du corps de certains chapiteaux, de l'ordre corinthien notamment.

Talon

Concernant une épée, le talon est la partie la plus large de la lame, qui touche à la monture.

Targe

Bouclier médiéval qui comporte parfois une échancrure destinée au passage de la lance.

Tenture

Ensemble de plusieurs tapisseries, se rattachant à une même thématique ou à un cycle narratif, historique, légendaire ou religieux.

Toge

Grande pièce de tissu (laine) non teinte ou comportant éventuellement une rayure, que les Romains drapaient autour de leur corps. 

Tore

Moulure saillante demi-cylindrique qui entoure la base d'une colonne, d'un pilier.

Touret

Nom donné au 19e siècle à un couvre-chef cylindrique, sorte de cercle de tête assujetti à une mentonnière ou à de larges rubans, permettant de le maintenir en place sur la tête.

Transi

Représentation picturale ou sculptée d’un défunt à l’état de cadavre, nu, parfois en décomposition ou attaqué par des vers.

Tric-trac

Jeu de société se jouant à deux, avec des pions et des dés, sur un tableau à deux compartiments. Au Moyen-Âge, ce jeu est plus « populaire » que le jeu d’échecs mais il est également pratiqué par les classes les plus hautes de la société ; ancêtre du jeu de jacquet, dit aussi backgammon.

Triomphe

Dans l'Antiquité, procession d'un général victorieux de retour dans les rues de sa cité. A partir de la composition des Trionfi de Pétrarque (vers 1360-1374) et de leur diffusion, l'art médiéval reprend cette iconographie de la procession triomphale au bénéfice des personnifications célébrées par Pétrarque : l'amour, la chasteté, la mort... D'autres personnifications sont célébrées par des imitateurs de l'oeuvre de Pétrarque, et à leur tour illustrées par des gravures et des oeuvres d'art.

Triptyque

Type de polyptyque composé de trois parties dans sa forme ou dans sa composition. Il peut être de dimensions modestes et s’adresser à la dévotion privée, à volets fixes ou mobiles,  peint ou sculpté. C’est la forme de polyptyque qui perdure avec la plus grande permanence. Voir Retable.

Troubadour

Poète actif dans le midi de la France aux 12e et 13e siècle qui composait en langue d’oc des poèmes, satires et ballades avec accompagnement musical. Le troubadour se déplace de château en château, propageant ainsi les valeurs de la société courtoise. Son nom vient de l’ancien occitan trobar, trouver, composer. Son équivalent dans le nord de la France est le trouvère.

Trouvère

Il est l’équivalent du troubadour dans le nord de la France, où il compose en langue d’oïl et dans un style, à tous les égards, plus simple. Au contact d’une société plus austère et soumise à un ordre moral prégnant, les cansos du troubadour se sont paré, chez lui, d’une certaine réserve. Cet accent de « pruderie » du répertoire des trouvères contraste avec le développement parallèle de pastourelles ou de chansons grotesques, voire grivoises.

Tympan

Paroi diminuant par le haut l'ouverture d'une baie. Le tympan se rencontre dans l'architecture religieuse médiévale, au-dessus du portail d'entrée dans une église ou dans un bâtiment civil. A partir de l'époque romane, il est décoré de sculptures en relief.

v

Velours

Type de tissu uni ou façonné dont la surface est partiellement ou totalement couverte de boucles ou de poils dressés au-dessus d’une croisure de fond constituée d’une chaîne pièce et d’une trame de fond. Les velours médiévaux étaient tissés à l’aide de fines barrettes métalliques introduites sous les fils de la chaîne poil qui forme le velours. Lorsque les fers sont libérés en coupant les boucles, on obtient du velours coupé.

Velours alluciolato

Velours comportant des fils précieux employés en trame : l’alluciolato se présente sous la forme de boucles torsadées assez distantes les unes des autres et dépassant du velours dans lequel il a été semé.

Verre églomisé

Technique moderne (18e siècle) selon laquelle on peint au revers d'une plaque de verre ; après séchage, on gratte partiellement la peinture avant de faire adhérer des feuilles de métal. Au Moyen Âge, la technique est de gratter/graver une feuille de métal appliquée à une plaque de verre, puis de peindre à l'arrière de la feuille de métal. 

Volute

Enroulement en spirale décorant les angles du chapiteau ionique. Ils prennent régulièrement la forme de feuillages et de lianes.