En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
acce-o /
FrançaisEnglishEspañol
> Ressources > Glossaire

Glossaire

r

Réforme

Les mots médiévaux de la réforme sont issus d’une longue tradition philosophique et morale, de Sénèque aux Pères de l’Église. Le mot peut prendre deux sens : celui d’un retour à un état primitif ou celui d’un changement, par des moyens conformes aux règles existantes, destiné à apporter une amélioration ou une réorganisation. Si la réforme protestante s’inscrit dans la première définition, les réformes grégoriennes du 11e siècle, qui virent une redéfinition de la place des clercs par rapport aux laïcs, tombent dans la seconde catégorie. Dans le royaume de France sous le règne de Saint Louis, un personnel politique nouveau, les « réformateurs, » sont chargés de mener à bien une réforme qui prend une nette coloration politique : le but est de purifier le royaume et d’y instaurer l’ordre chrétien.

Regalia

Du latin regalis, royal, les regalia sont les objets associés au pouvoir royal, arborés par le roi lors des cérémonies officielles comme le sacre ou l’entrée. Parmi les regalia, on trouve le globe surmonté d’une croix, la main de justice, le sceptre, l’épée ou encore, bien sûr, la couronne.

Reliquaire

Boîte ou coffret de forme variable destiné à contenir des reliques.

Reliques

Restes du corps d'un personnage considéré comme saint (en particulier os, crâne, dents..). Dans le cas du Christ ou de la Vierge, certains objets considérés comme liés à leur existence terrestre constituent des reliques : bois de la croix du Christ, vêtements du Christ, instruments de la Passion, cheveux ou vêtements de la Vierge...

Repoussé

Action qui consiste à déformer une feuille de métal en la faisant monter en un relief plus ou moins accentué par martelage et ciselage de son revers.

Réserve

Les parties de la plaque de cuivre qui apparaissent en surface, donc non creusées et non émaillées, sont dites réservées. Le décor des émaux limousins peut être émaillé sur fond réservé, ou réservé sur fond émaillé.

Retable

(du latin retro tabula) : Structure apparue au 12e siècle comportant diverses images religieuses, peintes ou sculptées, placée à l’arrière et en surplomb de la table d’autel dans l’église. Ses dimensions et ses matériaux sont variables et, à partir du 14e siècle, il est souvent équipé de volets qui servent à le masquer en certains temps de l'année liturgique. Voir Triptyque.

Rinceau

Motif décoratif comportant une ou plusieurs tiges, des feuilles, éventuellement des fruits ou des fleurs. Le rinceau peut aussi comporter des représentations animales ou humaines, on parle alors de rinceau habité.

Rois de Juda

Ancêtres du Christ par la Vierge.

Roman

Forme de réçit développée au Moyen Âge en langue romane ou vulgaire, par opposition à la langue savante des clercs, le latin. D'abord en vers, puis en prose, le roman puise principalement ses sujets dans les réçits antiques, comme ceux d'Alexandre et Énée, ou la matière de Bretagne des cycles arthuriens. À partir du 12e siècle et de l'oeuvre de Chrétien de Troyes, le roman médiéval adopte une structure narrative qui lui est propre, fondée sur les motifs de l'aventure chevaleresque et de la quête.

Ronde-bosse

Ouvrage de sculpture exécuté en plein relief, pleinement développé dans les trois dimensions, par opposition aux reliefs.

Rondel

Pièce de verre peinte au format généralement circulaire ornant une vitrerie.

Rosette

Motif ornemental constitué d’une corolle autour d’un bouton central et formant une fleurette stylisée.

s

Sacrifice d'Isaac

Fait référence au sacrifice offert par Abraham de son fils unique Isaac à Yahvé, dans le livre de la Genèse. Après que Yahvé lui ai commandé de lui offrir son fils unique en sacrifice, Abraham emmena Isaac sur un âne, accompagné de deux serviteurs, et s’arrêta sur une montagne où un autel avait été dressé. Yahvé substitua un bélier au moment fatidique où le patriarche leva la main pour mettre à mort son fils. La scène témoigne de l’amour inconditionnel porté envers Dieu et préfigure le sacrifice du Christ. Une des scènes de sacrifice les plus connues et celle qui a inspiré le plus grand nombre de représentations artistiques.

Saie

Tunique ou vêtement de dessus, s’ouvrant par le devant, pourvue de manches ; la saie peut être portée avec ou sans ceinture ; elle possède un collet rabattu.

Samit

Tissu uni ou façonné comportant deux chaînes, l’une principale (chaîne pièce) et l’autre auxiliaire (chaîne de liage) et au moins deux trames. Les plus anciens samits façonnés de soie sont tissés en Méditerranée orientale dès la fin de l’Antiquité.

Satyre

Divinité terrestre, compagnon de Dionysos ou Bacchus, représenté avec un corps d'homme, des cornes et des membres inférieurs de bouc, réputé pour son comportement libidineux.

Sirène-oiseau

Créature hybride imaginaire héritée de l’Antiquité, formée d’une tête humaine (d’homme ou de femme) et d’un corps d’oiseau, symbolisant généralement la luxure.

Stalles

Sièges fixes en bois sculpté, à dossier élevé et à fond mobile, séparés les uns des autres par des accotoirs communs, qui sont disposés, sur deux rangs.

Statue-colonne

Dans le développement de la statuaire gothique, certaines représentations humaines très allongées faisaient corps avec la colonne à laquelle elles étaient adossées, d'où l'appellation de statue-colonne. La statue-colonne est taillée dans le même bloc de pierre que la colonne. En l'absence de colonne à l'arrière d'une statue d'ébrasement, il convient d'employer ce terme de statue d'ébrasement.