> Collection > Parcours découverte > Les Arts > Les émaux de Limoges à décor profane

Les émaux de Limoges à décor profane

medaillon-fauconnier-a-cheval-cl-14697-home

Les émaux à usage séculier (non religieux) sont aujourd’hui moins connus et moins bien conservés que les pièces religieuses.

Outre les motifs végétaux, omniprésents sur les émaux limousins, un des thèmes principaux du décor profane est celui du bestiaire roman. Il s'agit d'animaux et de créatures hybrides, dont l’inspiration est très variée (Antiquité, Orient…). Leur signification est parfois ambiguë : un lion peut évoquer le Christ et un serpent symboliser le Diable ; néanmoins, en l'absence d'une clé de lecture univoque – telle qu'un signe irréfutablement chrétien comme une croix – , cet univers à la fois zoologique et fantastique a le plus souvent une fonction décorative. Vers la fin du XIIe siècle les thèmes courtois et chevaleresque, reflet de la culture aristocratique, de l'univers des troubadours et de la littérature courtoise, font leur apparition sur les émaux limousins. D’autres thématiques importantes du décor profane sont celles de la vie quotidienne (scènes de chasse, musiciens, danseurs …) et des écus armoriés.