> Actualités > Musée en mutations > > > Bernard Desmoulin

Cluny 4 : le point sur le projet de Bernard Desmoulin

L'architecte Bernard Desmoulin est le lauréat du concours pour la construction d'un nouvel espace d'accueil. Focus sur son projet. 

Cluny4-ElevationOuest-Bandeau-750

Cluny 4, un projet pour demain

Des urgences patrimoniales et culturelles

Le musée associe étroitement trois ensembles : les thermes antiques, l’hôtel des abbés de Cluny et les interventions du XIXe siècle menant à la création du musée. Il souffre aujourd’hui d’un manque de visibilité et de lisibilité : visibilité de l’entrée depuis l’espace urbain, mauvaise compréhension pour le public du site et des vestiges antiques, manque de cohérence du parcours de visite. L’accueil du public n’y est pas assuré de manière satisfaisante. Les personnes à mobilité réduite ne peuvent y accéder.

Un projet à taille humaine

Cinq équipes d'architectes ont été appelées à concourir en mars 2014 pour la construction d’un nouveau bâtiment sur la terrasse Boeswillwald et le réaménagement d’espaces existants en lien avec la nouvelle construction afin :

  • d’améliorer l’accueil du public,
  • de permettre une meilleure gestion logistique des œuvres,
  • de rendre le musée accessible aux personnes à mobilité réduite,
  • de proposer plusieurs parcours dans les espaces antiques et les collections médiévales,
  • de faciliter la lisibilité du site.

Le 8 juillet 2014, un jury a désigné Bernard Desmoulin lauréat de ce concours.

Les grands axes du projet de Bernard Desmoulin

Programme et fonctions

Le programme du concours prévoit un espace de 400m² dédiés aux fonctions suivantes : 

  • accueil et billetterie
  • librairie-boutique
  • atelier pédagogique
  • salle polyvalente (photo, régie).

La vie du musée, tant du point de vue de l'accueil des visiteurs que du traitement des œuvres s'en trouvera ainsi grandement améliorée. Le projet de Bernard Desmoulin propose par ailleurs un espace supplémentaire, par l'ajout d'un étage intermédiaire en mezzanine. Le musée disposerait ainsi d'une surface d'exposition addtionnelle de 80m². Deux ascenseurs permettront de desservir le parcours muséographique. Ils garantiront de fait l'accessibilité physique du bâtiment.

S'implanter sans s'imposer

Cluny4-Axonometrie

Le nouveau bâtiment d'accueil doit fonctionner comme un signal, pour améliorer significativement la visibilité du musée dans l'espace urbain. Mais il doit également s'intégrer dans un lieu de sédimentation historique, se montrer tout en se faisant oublier : problématique que Bernard Desmoulin a déjà rencontrée sur de précédents projets. Le parti est celui de la présence et de l'effacement : la volumétrie extérieure respecte les constructions antérieures (bâtiment Boeswillwald datant du XIXe siècle, hôtel des abbés) et laisse deviner ces strates architecturales Cette connivence avec le site et ce refus d'un aspect « flambant neuf » se traduit par une « peau » métallique sur la partie haute des deux halles jumelles composant le volume. Le socle vitré appelle le visiteur à pénétrer à l'intérieur depuis le boulevard Saint-Michel et la rue du Sommerard. La figure en pliure de la couverture de l'espace d'accueil permet d'identifier ce dernier dans un univers de toitures de styles et de formes variés.

Entre intérieur et extérieur

L'ambiance générale intérieure du musée est celle d'un labyrinthe, protégé des agressions extérieures et de la lumière. Par contraste, l'accueil se doit d'être un vestibule généreux et clair, dont la luminosité subtile et chaleureuse procure une sensation de confort à ses utilisateurs, visiteurs comme agents du musée. La résille extérieure reprend un motif de guipûre présent en divers endroits de l'hôtel des abbés, et notamment dans la dentelle de pierre de l'escalier de la chapelle, un thème qui devient la marque du lieu. Ces ouvertures organisent horizontalement et verticalement des vues sur une partie des vestiges, invitant le visiteur à découvrir le parcours antique.

Cluny4-Vue-hall-librairie-1

Les prochaines étapes du projet

  • Septembre 2016 : Sélection de l’architecte-muséographe pour la refonte des parcours et réouverture de la chapelle
  • Décembre 2017 : Fin de la restauration des thermes gallo-romains (vestiges antiques)
  • Printemps 2018 :Ouverture du nouvel accueil et de la première tranche de rénovation muséographique
  • 2020 : Achèvement des nouveaux parcours muséographiques

Merci à Bernard Desmoulin, architecte et à Elisabeth Taburet-Delahaye, directrice du musée.  

Crédits photo: © Bernard Desmoulin Architecte . Façade Ouest Boulevard Saint-Michel, Axonométrie, Vue hall / librairie.