En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
FrançaisEnglishEspañol
> Ressources > Glossaire

Glossaire

h

Hagiographique

Vie d’un saint. Héritières des biographies de l’Antiquité, les hagiographies étaient d’un genre surtout éthique plutôt qu’historique, surtout destinées à édifier le lecteur par l’imitation ou la comparaison avec un être ayant réalisés des actions exceptionnelles et qui le pousse par-là vers une vie chrétienne tout aussi exemplaire.

Harpie (sirène)

Signifie « ravisseuses » en grec. Filles d’une Océanide et de Thaumas, les harpies sont des divinités monstrueuses, pré-olympiennes liées à la mer et aux tempêtes. Au nombre de deux (parfois trois), elles ont un corps d’oiseau aux griffes acérées et un visage féminin et enlèvent les enfants et les âmes des morts. Après avoir souillé la nourriture du roi Phrinée, elles sont finalement neutralisées par les Argonautes. Dans l’iconographie médiévale, on les voit figurer parmi les allégories des Vices, où elles incarnent l’Avarice.

Haubert

Vêtement de combat fait de mailles métalliques. Ce vêtement porté près du corps est fendu devant et derrière pour permettre de monter à cheval. Le haubert est attesté de la fin du 12e siècle au milieu du 15e siècle.

Haut-relief

Relief dont les figures sont en forte saillie, presque indépendantes du fond.

Hellénisé

Influencé par la civilisation ou la langue grecque. Peut aussi désigner l'influence du monde byzantin, héritier de la civilisation grecque.

Hennin

Coiffure portée par les femmes au 15e siècle : selon le Glossaire archéologique de Victor Gay, il est constitué d’un bourrelet bifide, couvert d’étoffes précieuses et se prolonge par un voile retombant derrière la tête. Il désigne couramment une coiffe conique (« en pain de sucre »), souvent associée à un voile. Le hennin dissimulait totalement la chevelure.

Héraldique

Relatif au blason, aux armoiries ; désigne aussi la discipline qui étudie les armoiries. Celles-ci sont les emblèmes de familles, de dynasties ou de communautés, apparues au 12e siècle, figurant entre autres sur les boucliers et sur les étendards. Par sa grande richesse symbolique, l’héraldique est aussi bien un art qu’un langage et est très utile à l’historien et à l’archéologue.

Hiératique

Se dit d'une attitude qui évoque la sainteté.

Hommage vassalique

cérémonie lors de laquelle le vassal prête allégeance à son seigneur : agenouillé, il place ses mains dans celles du seigneur (immixtio manuum) ; ce geste est suivi d’un serment de fidélité. Le seigneur doit au vassal protection et entretien, le vassal lui doit aide et conseil.

Hortus conclusus

Ou jardin clos. Sur les représentations enluminées, peintes et tissées, des scènes religieuses avec la Vierge ou des scènes profanes courtoises se déroulent au sein d'enceintes fortifiées agrémentées d'une fontaine, de prés fleuris, de pergolas. Le thème du jardin clos est lié à la littérature spirituelle avec le Cantique des cantiques et les textes mariaux ainsi qu'à la littérature courtoise dont le Roman de la rose est l'œuvre la plus célèbre.

Hostie

L’hostie est un pain mince et rond fait de farine sans levain que le prêtre consacre lors de la messe et distribue lors de l’Eucharistie. Son nom vient du latin hostia, la victime, car l’hostie est littéralement l’incarnation du Corps du Christ (tout comme le vin est le Sang du Christ) selon le dogme de la transsubstantiation.

Houppelande

Robe de dessus, pouvant servir de manteau, taillée dans une étoffe riche et ornée, ce qui en fait un vêtement d’apparat. La houppelande, caractérisée par son ampleur et par ses larges manches, peut être courte ou longue. Elle est souvent fourrée ou matelassée. Elle est attestée dans la seconde moitié du 14e et au 15e siècle.

Hussite

Partisan du réformateur tchèque Jan Hus qui, influencé par le réformateur anglais Wycliff, lutta contre la simonie et la hiérarchie ecclésiastique à la fin du 14e siècle et fut pour cela brûlé lors du concile de Constance en 1415. Les hussites, surtout des Tchèques, se battirent pour leur liberté de conscience et, au terme d’une lutte acharnée, ayant résisté à plusieurs croisades, obtinrent le droit de pratiquer leur propre religion par les accords connus sous le nom de Compactats de Prague, en 1436.