> Ressources > > La littérature médiévale à Cluny : don Deschaux

Livre du coeur d'amour-BNF-bandeau-750

La littérature médiévale à Cluny

330 ouvrages ont rejoint la bibliothèque du musée !

A la fin de l’année 2013, la bibliothèque du musée de Cluny a bénéficié d’un don exceptionnel de 330 livres consacrés à la littérature médiévale. Issus de la bibliothèque de Robert Deschaux, professeur émérite à l’université de Grenoble, ces ouvrages ont été généreusement offerts au musée par sa famille, suite à son décès.

Robert Deschaux (1924-2013)

Professeur et érudit

Agrégé de grammaire en 1951, Robert Deschaux intègre l’université de Grenoble en 1964 après dix-sept années passées à enseigner dans le secondaire. Suite à la soutenance en 1973 de sa thèse consacrée au poète bourguignon Michault Taillevent, il devient professeur en langue et littérature française du Moyen Âge et de la Renaissance.
Membre du bureau de la branche française de la Société Internationale Arthurienne, il a également participé à la fondation de la revue Perspectives médiévales dont il a assuré la publication et la rédaction pendant de nombreuses années.

Un passionné de littérature

Spécialiste de la littérature de la fin du Moyen Âge à la cour de Bourgogne, il a contribué à mettre à la portée du plus grand nombre les œuvres de poètes du XVe siècle tels que Michaut Taillevent, Pierre Chastellain, Martin le Franc (auteur du Champion des dames) et Vaillant, par l’édition critique de leurs textes. Son goût pour la matière de Bretagne l’a également amené à pendre part à la publication du Livre du Graal dans la collection La Pléiade.

Une bibliothèque riche et variée

Des éditions de textes anciens...

Les ouvrages qui ont rejoint la bibliothèque du musée constituent un fonds particulièrement riche. On y trouve de nombreuses éditions critiques et traductions commentées des grands textes médiévaux comme le Roman de la Rose, le Roman de Renart, les Lais de Marie de France, les œuvres de Ruteboeuf ou encore l’abondante littérature arthurienne. Nombre de monographies mettent en lumière les auteurs médiévaux les plus remarquables tels qu’ Adam de la Halle, Jean Froissart, François Villon ou encore le compositeur Guillaume de Machaut.

...et des études

Les études de grands spécialistes français – Michel Zink, Jean Dufournet, Daniel Poirion, Jean Frappier, etc. – permettent d’appréhender les différentes formes de la production littéraire médiévale, depuis les textes moraux comme les fabliaux et les dits jusqu’aux œuvres à caractère religieux tels que les récits de miracles et le théâtre des mystères en passant par la poésie des rondeaux et autres ballades. Ce fonds exceptionnel permet d’approcher l’amour courtois, si caractéristique de la culture médiévale, à travers les œuvres des troubadours et trouvères qui le célèbrent et de (re)découvrir les plus fameuses chansons de gestes et les grands cycles arthuriens.

Un lecteur attentif et critique

La plus grande richesse des ouvrages de Robert Deschaux réside dans les annotations qu’il y a laissées. Dans ses commentaires inscrits dans les marges ou sur des fiches, il donne sans détour son avis sur la qualité des traductions et des études, renvoie à des articles ou souligne des détails parfois étonnants.

Le musée de Cluny est reconnaissant à la famille de Robert Deschaux de ce don généreux, partagé avec l’École nationale des Chartes et la bibliothèque universitaire de Poitiers, qui conforte la place du musée comme lieu de recherche privilégié sur le Moyen Âge. Les 330 ouvrages sont à la disposition du public au centre de documentation du musée.