> Collection > Les œuvres > Daniel et Nabuchodonosor

Daniel et Nabuchodonosor

La tapisserie, de grandes dimensions, s'inscrit dans les productions diffusées par les marchands de Tournai, comme Arnould Poissonnier, dans le premier tiers du XVIe siècle. La bordure supérieure en est caractéristique. Une colonnette décorative sépare deux scènes inspirées du livre de Daniel. Ce texte de la Bible était popularisé par des livrets en latin et en français.

La lecture de la tapisserie se fait de droite à gauche, avec d'abord Daniel, en manteau rouge, arrêtant l'armée du souverain assyrien Nabuchodonosor (dont le nom est déformé en Ladigodirs ou Labigodoires), menée par un personnage à cheval. Puis Daniel, toujours en manteau rouge, sur la gauche, écoute Nabuchodonosor, vêtu de bleu, qui lui raconte son rêve du colosse aux pieds d'argile. Ce colosse est représenté en teintes cuivrées à l'arrière-plan près de la bordure gauche, avec au-dessus la pierre ovoïde prête à le briser. Les personnages bibliques sont habillés à la mode de la première moitié du XVIe siècle. La composition est très dense. L'esthétique de la pièce semble indiquer un usage civil, en dépit de l'inspiration religieuse du sujet.

Ancienne collection Lucien de Rosny, achat par l'intermédiaire de l'administration, 1847

N° Inventaire : Cl. 1630
Hauteur : 345 cm
Largeur : 619 cm
Oeuvre non visible
L'oeuvre sur une carte
Les dossiers thématiques
Programmation
  • Aucun événement à venir
A voir aussi